Une journée à Salta

Ce matin, nous n’avions pas mis de réveil. Cela fait du bien, de temps en temps. Nous nous levons donc tranquillement à 9 h et allons prendre le petit déjeuner (pas terrible) avant de changer de chambre. Celle que nous devions avoir hier devait être désinfectée). Une fois de nouveau installés, nous reprenons notre réflexion pour les jours à venir. Finalement, c’est la responsable de l’auberge qui va nous aider à nous décider : elle me dit tout de suite qu’à deux, le plus intéressant pour faire le trajet qui nous intéresse est de louer une voiture, et elle me donne les coordonnées d’une agence de location aux tarifs bien plus raisonnables. 280 pesos par jour, kilométrage illimité (pour le km illimité dans l’autre agence, c’était plus de 400 pesos la journée). En plus, la franchise est inférieure. Ici, les voitures sont assurées, mais il reste toujours une franchise à payer en cas de pépin… Finalement, nous faisons rapidement nos calculs. C’est sûr, cela nous coûtera plus cher qu’en transport en commun, mais nous serons tellement plus libres ! Et nous restons plus ou moins dans le budget. Si nous arrivons à trouver des gens intéressés, nous pourrions partager avec eux, ce qui serait tout bénéfice pour nous. Du coup, on décide de prendre la voiture deux jours et de faire une boucle, avec une nuit dans la Quebrada de Humahuaca. Une fois cette décision prise, nous retournons à la gare routière, cette fois pour connaître les horaires et dates des bus qui se rendent à San Pedro de Atacama, au Chili. Puisque nous allons voir tout ce que nous volons dans la région les deux prochains jours, nous avons décidé de partir pour le Chili dès notre retour. Mais nous ne sommes pas certains des dates, les bus ne semblent partir que trois jours par semaine, le prochain étant le 1er janvier. Nous serions étonnés qu’un bus argentin circule le jour de l’an…
Effectivement, pas de bus le 1er. Par contre, nous avons de la chance, ils ont avancé le départ d’une journée, le prochain bus est le 31 au matin. Génial ! Nous passerons donc le nouvel an au Chili, sous les étoiles.
Nous passons le reste de la journée à découvrir la ville. L’architecture coloniale est très jolie, et l’ambiance est sympa. On comprend pourquoi Salta fait partie de l’itinéraire de tout voyageur qui passe dans la région.

Nous allons manger local ce midi, près du marché municipal. Au menu : empanadas, humita, locro, tamla, que des trucs d’ici, super bons. Le choix est difficile, et comme nous voulons découvrir chacun de nouvelles saveurs, nous prenons un tamal et deux humitas, et on partage.

Les deux plats sont à base de maïs, auquel on mélange divers ingrédients, comme de la viande, des oignons, du raisin. On cuit ensuite le tout dans les feuilles de maïs. C’est super bon, nous nous régalons ! Nous allons ensuite prendre un café sur la place principale, et là, la pluie se met à tomber. Car oui, ici aussi, il y a une saison des pluies. Et c’est en ce moment. Nous n’avions pas vraiment évalué dans quoi nous nous engagions, car tant qu’on ne le vit pas, difficile d’imaginer ce qu’est une saison des pluies. Et bien maintenant, nous savons. Depuis que nous sommes à Salta, il pleut tous les jours.

Et là, nous expérimentons notre première averse : c’est un déluge ! Les rues sont de vrais torrents, on ne peut plus traverser aux carrefours, il y a au moins 5 cm d’eau, c’est impressionnant ! La deuxième partie du voyage va nous sembler un peu plus compliquée si c’est commes cela jusqu’au bout… Mais bon, on s’en accommodera. En tout cas, nous attendons un peu que l’averse se calme, et comme elle ne se calme pas, nous décidons de rentrer à l’auberge. Nous ressortirons plus tard pour finir notre visite touristique.
Le soir venu, nous allons au marché, qui était fermé tout à l’heure. Les marchés d’ici nous enchantent. Nous adorons voir les étals de fruits et légumes, le bric-à-brac, et surtout, c’est un mode de vie, ici. Personnellement, j’adore regarder les gens qui se trouvent sur les marchés.. C’est vraiment dépaysant. Nous rentrons ensuite à l’auberge et faisons la connaissance d’Axel. Il est Français et est intéressé par notre petite expédition de deux jours. La responsable de l’auberge lui a dit que nous cherchions des gens pour réduire le prix de la location de voiture, et notre parcours l’intéresse, il vient d’arriver à Salta. C’est parfait pour nous, nous l’accueillons avec grand plaisir. Nous allons donc faire quelques courses ensemble pour le départ de demain, et rentrons à l’auberge se faire à manger. Nous rencontrons alors Chloé, Française elle aussi, qui est aux fourneaux. Elle cuisine pour elle est son copain, qui lui est Argentin. Du coup, nous passons la soirée tous ensemble et partageons nos plats. C’est très sympa. Par contre, nous nous couchons un peu tard. Le réveil va être difficile demain, même si nous n’avons pas la voiture avant 9 h…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s