Retour en Argentine, à San Carlos…

… De Bariloche.

Pas grand-chose à raconter aujourd’hui. Nous avons quitté Puerto Varas sous la pluie, et nous partons pour 7 h de route en bus, pour rejoindre l’Argentine et la fameuse ville de San Carlos de Bariloche. La route se passe tranquillement, ainsi que le passage de la frontière.

Les Argentins sont beaucoup moins regardants que les Chiliens. Le point fort de la journée : nous traversons le parc Puyehue, dans lequel le volcan du même nom est en éruption depuis notre arrivée en Argentine. Et c’est assez impressionnant. Nous sommes dans un nuage de cendres. Bon, sous la pluie, on s’en rend un peu moins compte. Par contre, les tas de cendre accumulés sur les bords de route ne trompent pas.

Nous passons la frontière et arrivons à Bariloche en fin de journée, donc nous n’en profitons pas vraiment. Nous voulions camper, mais le camping le plus proche est à 3 km, alors nous décidons d’opter pour l’auberge pour ce soir, d’autant que nous croyons tomber sur une bonne affaire : nous en avons trouvé une à 35 pesos la nuit par personne en dortoir. C’est le prix du camping. Une fois sur place, nous faisons le « mauvais » choix d’accepter une chambre double pour 60 pesos par personne. La fille de l’auberge, une Française, parvient à nous vendre son affaire en nous montrant les dortoirs libres : c’est horrible, les gens qui sont là sont de vrais porcs, c’est crade, tous les lits sont occupés (même ceux qui sont libres…). Du coup, on se laisse tenter. Bon, c’est cool, on profite d’une nuit tranquille dans une chambre pour nous avec salle de bains privée. Mais au final, nous ne faisons pas d’économies car nous payons 120 pesos, sans le petit déjeuner. En plus, l’ambiance de l’auberge ne nous plaît pas du tout, c’est sale, bref, nous ne sommes pas satisfaits. Mais bon, pour une nuit, on va profiter de notre petit luxe, et nous déménagerons demain. Normalement, la fille de l’accueil nous a promis une chambre en dortoir de deux lits, juste pour nous. Du coup, pour le prix du camping, ça le fait. Nous allons faire quelques courses et nous mijotons un bon petit plat. Et demain, nous irons nous promener aux alentours.

Au fait, aujourd’hui, cela fait 2 mois pile que nous avons quitté le Québec…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s