Vers l’Ouest… puis vers l’Est

Le soleil étant revenu, nous avons pris la route en direction de l’Ouest, partie de l’île dans laquelle nous ne nous étions pas encore rendus depuis notre arrivée. Il faut en profiter avant que l’hiver ne s’installe pour de bon. Parce que là-bas, l’hiver, paraît-il, ce sont sept mois de pluie et de tempêtes.

Bref arrêt à Victoria. Quand même, il fallait passer par la capitale. Et les souvenirs nous sont revenus : on avait vraiment bien aimé cette ville, lors de notre premier passage. Ce sentiment n’a pas changé. Le centre-ville est toujours à taille humaine, les différents quartiers toujours sympas, l’atmosphère y est toujours détendue… On s’y sent bien. Nous reviendrons avec plaisir pour un peu plus longtemps.

Mais avant cela, nous prenons la route de Port Renfrew, un petit village au bout de la route qui longe l’océan vers l’ouest. Nous retrouvons Paul-Antoine et Mailys (d’autres amis de Marie et Luc) qui nous font découvrir la plage Sombrio, sur laquelle nous passons la soirée et la nuit. Cette plage, et celles qui l’entourent, constituent certaines étapes du sentier de randonnée Juan de Fuca, que nous réservons pour plus tard.

En attendant, nous avons beaucoup apprécié l’expérience, bien qu’humide, de s’endormir au son des grosses vagues emportant les galets.

Le lendemain, direction Port Renfrew, que nous découvrons. Il s’agit d’un tout petit village situé au bout de la grande route. Très mignon et touristique, il vit surtout de la présence des randonneurs qui abondent normalement pour parcourir les longs sentiers Juan de Fuca et West Coast Trail, au milieu desquels il se situe. Cette année, il est moins fréquenté car le West Coast Trail est fermé en raison de la COVID. De toute façon, c’est la fin de saison. Il n’en reste pas moins que c’est un très joli endroit, bien que très reculé.

C’est à quelques kilomètres de là, et après une initiation à la cueillette de chanterelles, que nous nous séparons de nos comparses. Ils repartent à Victoria, nous allons à Tofino et Ucluelet.

Souvenirs, souvenirs… Trois ans déjà que nous sommes passés par ces endroits. Ils n’ont pas changé. Par contre, nous nous attendions à moins de monde pour un mois d’octobre. Tofino est toujours le repère des surfers hippies, et les prix y sont toujours exorbitants (85 $ la nuit de camping, quand même, faut pas exagérer…). Mais les plages y sont toujours aussi magnifiques.

Ucluelet, quant à elle, est toujours aussi charmante. La côte plus déchirée est toujours aussi jolie… et une nouvelle microbrasserie y a ouvert ses portes.

Nous repartons tout de même assez rapidement, au bout de trois jours, car la pluie montre le bout de son nez et que quand on voit le prix du camping, on n’ose même pas imaginer le prix des hôtels…

C’est ainsi que nous nous réfugions à Qualicum Beach, dans un airbnb, histoire de patienter quelques jours en attendant notre premier HelpX à Cowichan Bay. Enfin un peu de travaux de jardin!


Une pensée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s