Îles Uros et Taquile

Le réveil sonne tôt, beaucoup trop tôt… Nous devons être au port à 7 h 30, le bateau pour les îles Uros et Taquile part à 7 h 45. Ouch ! Du coup, nous sommes sur le pied de guerre à 6 h 30. Nous prenons le petit déj’ et filons. Nous arrivons très vite et embarquons dans le bateau.

Au bout d’une demi-heure de navigation, nous arrivons aux îles Uros, les fameuses îles flottantes du lac Titicaca. D’ailleurs, nous apprenons que contrairement à ce que tout le monde croit, le lac Titicaca se prononce « TitiRaRa ». La prononciation « Titicaca » vient bien sûr de l’espagnol, mais les peuples autochtones ne le prononcent pas comme cela. Pour en revenir aux îles des Uros, il s’agit donc des fameuses îles flottantes construites en totora, une plante aquatique, ou plutôt, une racine. À l’origine, les Uros construisaient des îles qui pouvaient se déplacer pour leur permettre d’échapper aux autres peuples guerriers, tels les Aymará. De nos jours, ils continuent d’y vivre même s’ils ne sont plus menacés. Nous avions un guide avec nous. Ce dernier nous a donc expliqué la fabrication des îles, qui sont en fait amarrées, pour ne pas trop dériver tout de même. Chaque île est composée d’une première couche de « tourbe », la terre dans laquelle pousse la totora, sur laquelle on ajoute ensuite plusieurs couches épaisses de racines. On peut ensuite y poser les constructions nécessaires à la vie : huttes, maisons, miradors, etc. Bien sûr, tout cela a une vie limitée, la totora pourrit. Il faut donc reconstruire le tout régulièrement. Pour ce qui est des Uros, ils vivaient auparavant de chasse et de pêche. Ils ont d’ailleurs domestiqué plusieurs espèces d’oiseaux, notamment le martin-pêcheur, pour pouvoir se nourrir de leur œuf. Malheureusement, la chasse et la pêche sont à présent interdites sur le lac, pour des raisons de protection des espèces. Les Uros vivent donc de nos jours exclusivement du tourisme (ils vendent l’artisanat qu’ils fabriquent) et du troc de la totora.

Après cette visite des îles flottantes, nous remontons sur le bateau et repartons pour 2 h 45 de navigation jusqu’à l’île Taquile, la plus grande île du lac. Nous passons 2 h 30 sur l’île à nous promener et à profiter des paysages magnifiques. Là aussi, les habitants vivent principalement de l’artisanat, bien spécifique. Le peuple Taquile est l’un des rares peuples à parler quechua dans la région, et les habitants de l’île ne se marient pratiquement qu’entre eux. L’île compte actuellement 4 000 habitants. Leurs habits traditionnels sont bien précis, faits à la main par les habitants de l’île. Les ceintures brodées sont particulièrement magnifiques…

Nous repartons vers 15 h pour 3 h de navigation jusqu’à Puno. C’est un peu le point négatif de la journée : trop de bateau. Le trajet est trop long pour être fait en une journée, Mais nous ne pouvons rester sur l’île, nous voulons être à Puno demain pour le concours de danses autochtones organisé dans le cadre du festival de la Virgen de la Candelaria. Nous supportons donc ces 3 h de bateau et somnolons une bonne partie du trajet. Nous sommes bien contents d’arriver !

De retour sur la terre ferme, nous allons directement au centre-ville car nous voulons acheter notre billet de bus pour Arequipa après-demain, et aller à l’office de tourisme pour connaître l’horaire des activités de demain. L’office de tourisme est fermé, et l’agence de voyage nous dit que l’on peut sans problème acheter le billet de bus le jour même. Du coup, nous allons prendre une bière avant d’aller manger dans un resto où l’on joue de la musique locale tous les soirs. C’est certes touristique, mais sans être gnangnan. Nous passons une très bonne soirée. D’autant que le repas, pas donné, est excellent et nous permet de changer un peu des pâtes, des patates et du riz : Stéphane mange un pavé d’alpaca avec des galettes de maïs, je prends une pizza Inca (alpaca, poisson frit et des tonnes d’épices locales inconnues). Nous nous régalons et allons nous coucher bien contents de cette journée.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s