Le carnaval de Puno

Journée festivités ! C’est un grand jour ici, à Puno. 83 troupes de danseurs autochtones vont concourir pour remporter le prix de la meilleure danse. Le concours est censé commencer entre 6 h et 9 h du matin au stade, juste derrière notre auberge, l’heure n’est pas très claire. Comme l’entrée est payante, nous décidons de ne pas y aller et d’attendre l’après-midi : tous les groupes vont défiler dans les rues une fois qu’ils seront passés devant le jury. En attendant, nous allons au terminal de bus pour réserver notre billet, et là, surprise, les prix vont de 15 à 53 soles. On nous avait dit 40 à l’agence de voyage hier. Nous devons donc choisir avec qui nous allons partir, ce qui déterminera le prix. Mais ce qui est sûr, c’est que nous allons payer beaucoup moins que prévu. Après, on ne prendra peut-être pas la compagnie la moins chère, pour des raisons de sécurité. De toute manière, ce qui est sûr, c’est que nous ne pouvons pas acheter le billet aujourd’hui (sauf pour le service super classe à 53 soles, trop cher pour nous). Nous devons attendre le jour du départ. Cela fonctionne comme cela ici : les compagnies groupent les passagers dans un seul bus, pour réduire les coûts. On ne peut donc pas savoir à l’avance combien il y aura de bus, ni à quelle heure on va partir, car même si un horaire est indiqué, les compagnies ne partent pas tant que le bus n’est pas plein. Moralité, demain, nous allons à la gare routière pour 8 h du mat’ et on verra avec qui et à quelle heure on part.

Nous repartons donc sans billet de bus et n’avons pas grand-chose à faire avant le début du défilé. L’office de tourisme, ouvert cette fois-ci, nous apprend que les déambulations ne commenceront pas avant 13 h 30 ou 14 h. Encore une fois, difficile de savoir précisément. Alors pour passer le temps, Stéphane va s’acheter un charango… Le voilà armé d’un nouvel instrument de musique, sur lequel il a tout à apprendre. De quoi occuper les temps morts. Nous allons ensuite boire un jus de fruit au marché, nous ne nous en lassons pas. Les fruits sont trop bons ici. Sauf qu’aujourd’hui, j’innove et goûte le jus de quinoa. Super bon, un vrai régal ! Nous rentrons ensuite à l’auberge pour que Stéphane puisse déposer sa nouvelle acquisition à la chambre, inutile de se trimballer un charango dans les défilés. Nous repartons ensuite et allons manger dans la rue un bout de poulet frit avec pâtes, patates et riz, pour ne pas perdre les bonnes habitudes. Mais en même temps, c’est ce qu’il faut faire pour manger économique : 6 soles à 2 pour un repas complet, on peut difficilement faire mieux. Par contre, on mange un peu toujours la même chose, hi hi. Mais on adore, c’est toujours une expérience de manger dans les marchés ou les stands dans la rue. Cela fait vraiment partie du voyage.

Enfin, le moment est venu d’aller nous trouver un coin pour regarder le défilé passer. Nous nous trouvons une place à l’ombre, et n’avons pas tant à attendre, à 13 h, les premiers accords retentissent. Nous aurons droit à des danses et à de la musique jusqu’à près de 17 h, sans arrêt. Les costumes sont tous plus beaux et originaux les uns que les autres, les danseurs font tout pour montrer qu’ils sont les meilleurs. On en prend plein les yeux. Les photos parlent d’elles-mêmes. Par contre, vers 17 h, on sent que les groupes qui arrivent pour défiler ont eu longtemps à attendre avant de se mettre en marche et qu’ils ont dû s’occuper… en buvant un peu d’alcool. Les danseurs sont de moins en moins gaillards, certains tiennent à peine debout, et plus les groupes passent, pire c’est. Nous décidons donc de quitter les lieux. De toute façon, nous en avons déjà bien profité.

Nous nous frayons donc un chemin dans la foule (pas évident) et allons boire un bon api chaud (vous vous souvenez, le sirop de maïs sucré) avec une empanada. Trop bon !

Nous rentrons ensuite tranquillement à l’auberge. Ce soir, repas maison dans la chambre avec les produits frais du marché. Et on va tester un vin péruvien. On vous en dira des nouvelles.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s