Changement de décor

Nous avions besoin de changer d’air. Depuis notre arrivée à Digby, nous n’en étions pas sortis. Et entre ponçage, peinture, potager, aménagement paysager, vernissage et menuiserie, nous ne voyons pas le temps passer. Il était temps d’aller prendre l’air et de faire un peu de tourisme dans notre nouvelle province. Car oui, ne l’oublions pas, nous avons une province à explorer. Alors, c’est l’été, et comme partout, les restrictions s’allègent un peu. Comme il fait beau et chaud, c’est décidé : direction Blomidon.

À environ deux heures de route de chez nous, le parc provincial Blomidon est niché au fond de la baie de Fundy. Il est donc très prisé pour les paysages typiques de la région (longues plages de sable rouge) et les fameuses plus fortes marées du monde (environ 15 mètres). Il a fallu la jouer fine, car les déplacements étant de nouveau autorisés, les campings ont été pris d’assaut et sont réservés tous les week-ends jusqu’en septembre. Heureusement, Stéphane ne travaille pas le lundi, et moi, je jouis de la liberté de l’autoentrepreneuse que je suis. Nous sommes donc partis dimanche. Et là, plus de problème pour trouver un emplacement.

Alors, il paraît que nous étions allés dans ce parc il y a 11 ans (eh oui, déjà…), lors de nos vacances en Nouvelle-Écosse. Il paraît même que nous – enfin, je me suis baignée sur cette magnifique plage. Personnellement, je n’en ai pas beaucoup de souvenirs, mais je crois Stéphane sur parole. Et nos photos aussi, parce que nous avons quand même gardé quelques traces. En tout cas, ce fût une redécouverte qui ne nous a pas déçus. C’est en effet magnifique. Pas de baignade cette fois-ci (la météo l’aurait probablement permis; le vent un peu moins), mais nous avons profité des quelques sentiers et des paysages.


C’est aussi l’occasion de renouer avec le camping. Ça nous avait manqué, depuis huit mois. Quel bonheur de retrouver la tente, le foyer, les toilettes sèches… et les moustiques! Ben oui, on y a presque cru. Mais ils sont bien là, eux aussi. Alors on reprend vite les réflexes et ne tardons pas à monter notre fidèle tente moustiquaire, le meilleur achat camping que nous ayons jamais réalisé.

Bon, sérieusement, j’exagère un peu. D’abord, ce n’étaient pas des moustiques, mais des brulots. (Pas franchement mieux et tout aussi chiants.) Par contre, le montage de la tente s’est sans doute fait de manière un peu précipitée. Dès que le soleil a commencé à baisser, ils ont plié bagage. Mais bon, quand on a des habitudes, il n’est pas toujours facile de s’en défaire. Bref, l’attaque n’était pas si terrible. Étonnamment pour une période de solstice. On verra si la tendance se maintient.
Nous avons également profité de notre venue dans cette région pour faire quelques provisions. Eh oui, car nous sommes ici dans la vallée de l’Annapolis, la région productrice de la province. C’est ici qu’il fait le plus chaud l’été, et ça regorge d’exploitations agricoles. Et en ce moment, c’est saison des fraises! Nous nous sommes donc bien approvisionnés et sommes rentrés avec de quoi faire plein de desserts et de confitures. Miam!

Et voilà. Après ce week-end bien rempli et qui nous a fait beaucoup de bien, nous étions d’attaque pour une nouvelle semaine. Et là, ça y est, c’est officiellement l’été (dans le ciel comme sur le calendrier) et les occasions de dépaysement ne manquent pas. Nous allons pouvoir planifier notre prochaine escapade.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s