Liverpool et Kejimkujik Bord de mer

Que s’est-il passé en février? Voici une rétrospective du mois en photo. En début de mois, nous avons visité le Cape Forchu. Ce phare spectaculaire est le deuxième phare le plus photographié en Nouvelle-Écosse. Il est situé à seulement 11 km de la ville de Yarmouth, sur la route panoramique du cap et offre une vue spectaculaire sur l’océan.

Exposé plein ouest, c’est un bel endroit pour profiter des couchers de soleil sur l’océan.

Une autre fin de semaine, nous sommes allés au parc Kejimkujik – Bord de mer, en faisant une halte à Liverpool. Un autre phare à aller voir au bout de la jetée, dans le quartier historique de Liverpool. Après un bon repas et une bonne bière au Pub « Lane’s Privateers », nous reprenons la route pour le parc national Kejimkujik – Bord de mer et faisons quelques arrêts. La plage de Summerville est une belle plage de sable et apparemment un endroit apprécié des surfeurs en eau froide. Le plus long sentier du parc a été fermé en 2019. L’ouragan Dorian a causé de gros dégâts sur le sentier côtier emblématique. De nombreuses sections ont subi une érosion importante et ont été emportées par la surcote et l’action des vagues. Nous descendons sur la plage et profitons du paysage avant de reprendre la route.

Les jours passent… Nous avons eu froid avec des vents à plus de 90 km/h, de la neige et nous sommes allés nous promener à Cape Split. Nous y étions allés à l’été 2010. Il faut marcher 6 km pour atteindre la pointe du cap et avoir une vue dégagée sur la baie de Fundy. Le cap n’a pas changé, un peu plus enneigé qu’en été. Nous avons hésité à prendre les raquettes. Même si le sentier était bien tapé, nous aurions dû les prendre pour faire un peu d’exercice.

Fin février, nous avons fêté les 40 ans de Mélanie avec un bon plat de morilles que nous avions cueillies au Yukon. Pour l’occasion, nous avons essayé de faire un Cheddar et un Tiramisu végétaliens. Ce fût une réussite.

Enfin, la marée nous a ramené un jeune phoque, mort. Échoué sur la plage, celui-ci a d’abord attiré les mouettes… Puis les corbeaux. Les mouettes chassées, ils ont pris possession de la carcasse. Enfin, est arrivé le roi des airs, le pygargue à tête blanche. Les corbeaux se sont enfuis à l’arrivée de l’aigle. Ce dernier s’est tranquillement installé sur la carcasse et ne l’a pas quittée. Rassasié, l’aigle est parti, les mouettes et les corbeaux sont revenus et ont repris le combat. Deux jours plus tard, il ne restait plus grand-chose du phoque… Et la marée l’a emmené de nouveau.


Une pensée

  1. What the fuck… Mel a eu 40 ans cette année. Bon alors bon anniversaire avec 1 mois et demi de retard😬😬 Mais bon à cet âge, on ne compte plus trop le temps qui passe (grosse excuse toute pourrie). Grosses bises à vous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s