Découverte de Kluane National Park

Le week-end, maintenant, c’est camping-rando. La fin de semaine des 23 et 24 juin n’a pas fait exception. Cette fois-ci, notre destination est le parc national Kluane, à l’ouest de Whitehorse. Seul parc national accessible par la route, Kluane est très sauvage et très peu aménagé. On y trouve un seul camping accessible en voiture et quelques randonnées à la journée. Pour le reste, c’est de l’arrière-pays. Comme nous n’avions qu’une soirée et une journée pleine. Nous nous sommes cantonnés au plus simple et avons opté pour la marche la plus intéressante, selon les commentaires des gens : King’s Throne (le trône du roi).
Nous partîmes donc le samedi en début d’après-midi car Stéphane souffrait et souffre encore du syndrome du camping complet avant son arrivée ; une malformation génétique héritée de son père, stressé de l’horaire, déclarée lorsqu’un jour d’été 1990, en route pour la Provence, la famille Quentin décida de s’arrêter au camping municipal de Bollène pour passer la nuit. Il fallut arriver à tout prix avant 20h00, heure à laquelle, tous les Jean-Roberts de France et de Navarre et qui plus est gardiens de campings, fermaient la barrière desdits lieux et partaient retrouver leur petite famille dans un petit appartement de la rue du chamboule-tout. Il fallut écraser quelques auto-stoppeurs placides qui traversaient la Nationale 20 nonchalamment pour ne pas arriver devant une barrière fermée. Ce n’est qu’au prix d’une folle journée de conduite, tourne à gauche, non à droite, c’est la carte qui le dit que nous arrivâmes à Bollène. Enfin passée cette barrière autoritaire rouge et blanche qui amorçait sa descente et annonçait la fin d’une dure journée de travail sous un soleil de plomb… Heureusement que Michel, détenteur du permis poids-lourd, un pilote au volant, sut manœuvrer sa belle 305 vert eau croupie et la resplendissante caravane Sterckeman, lavée au préalable par un Berthile content et parlant aux fantômes de son enfance, dans les allées du camping pour s’installer et ainsi moucher au nez et à la moustache d’un couple de hollandais dont le mari était plutôt rasé de près, sur l’emplacement numéro 12. Danièle mit alors son casque de guerrier Viking de classe de maternelle, bondit sur le capot de la Volvo du couple de Hollandais, tous deux natifs d’Utrecht, fracassa de ses longues cornes de bouquetin le pare-brise et empala les deux touristes, tout blancs, qui n’avaient pas encore rencontré un rayon de soleil. Recouverte du sang de Hubrecht et Bertje, elle retourna aider son bien-aimé mari à mettre la caravane à niveau; descends plus le stabilisateur de droite, bon dieu, ça penche, le niveau! Et nous pûmes enfin savourer le début des vacances d’été…

Arrivés en fin d’après-midi, nous nous sommes rapidement installés autour d’un bon feu et d’un bon verre d’alcool. L’endroit est venteux, un peu froid alors nous ne trainons pas trop dehors. Juste le temps d’admirer le magnifique et turquoise lac Kathleen, avant d’aller nous coucher. De toute façon, le trône du roi nous attend demain. Nous n’irons pas jusqu’au sommet, nous nous arrêterons en chemin mais atteindrons le cirque. La vue y est magnifique, le sentier aussi qui lui est plutôt fleuri. Tout doucement, la végétation recouvre la moraine d’un ancien glacier. C’est pour nous un avant goût du parc et nous y retournerons. Une randonnée de plusieurs jours nous y attend de pied ferme!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s