Solstice en camping

Voilà déjà l’été. En ce 21 juin, nous ne travaillons pas. On fête les Autochtones – et donc le solstice d’été. C’est la journée la plus longue de l’année. Dès demain, les jours raccourcissent. C’est l’occasion rêvée pour une petite virée. Et ça tombe bien, M. Leblanc est rentré du garage et il va mieux (mais rassurez-vous, tout n’est pas encore gagné). Direction Kusawa Lake, à une centaine de kilomètres vers l’ouest, sur la route de l’Alaska. Une première pour nous dans cette partie du territoire. C’est l’aventure. Et nous ne sommes pas seuls : Charles et Charlène, nos couchsurfers de Yellowknife, nous ont rejoints. Après un retour express en France cet hiver pour cause de poignet cassé, ils sont de retour sur le sol nord-américain, et c’est avec plaisir que nous les accueillons. Enfin, ils on acheté un van dans lequel ils dorment, parce que chez nous, c’est trop petit. Mais ils sont avec nous la journée.

Nous voilà donc partis en ce mercredi soir pour le camping du lac Kusawa. Le programme est simple : apéro, barbecue (si, si, même les végétar/liens peuvent trouver leur bonheur sur un grill) et rando le lendemain sur un sentier du coin.

Dès notre arrivée, nous sommes conquis : un beau lac tout bleu entouré de montagnes, une eau transparente, une petite plage et notre emplacement donne directement dessus. Il n’y a presque personne, c’est parfait! Bon, à part quelques moustiques, mais est-il encore nécessaire de le mentionner? Oui, parce que c’est la première fois que nous remarquons vraiment leur présence au Yukon. Pour pallier la situation, Stéphane et les deux C s’empressent de monter la tente moustiquaire. Finalement, il ne faut pas s’emballer : nous passerons toute la soirée à l’extérieur. Nous nous sommes fait picoter, mais rien de grave.

Après une bonne (mais courte) nuit, nous nous préparons pour aller randonner. Il faut savoir qu’ici, il n’existe que très peu de sentiers marqués et entretenus. La principale ressources est un site Internet, yukonhiking.ca (pour les intéressés ou ceux qui veulent planifier leur visite chez nous…) mis à jour par les randonneurs eux-mêmes. Ce sont également les marcheurs qui « entretiennent » les chemins. Du coup, c’est parfois fiable, parfois pas. Et cette fois, c’était plutôt pas. Nous étions préparés pour une bonne petite marche d’une journée, mais il n’en sera rien : nous n’avons pas trouvé le sentier. Après avoir tourné et tourné dans le bois pendant une heure (et nous être fait manger par les moustiques – cette fois, ils étaient bien là), nous avons baissé les bras et avons opté pour un plan B : Fish Lake. Vous vous souvenez? Nous y sommes allés cet hiver, et nous étions curieux de voir à quoi ressemblait le paysage sans la neige. Nous n’avons pas été déçus.

Satisfaits de notre escapade, nous rentrons et nous préparons psychologiquement pour le retour au travail demain. Mais quelle chance, demain, c’est vendredi! Alors, qu’est-ce qu’on fait ce week-end?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s