Un nouveau passe-temps : la menuiserie

Eh oui, car il faut bien occuper ses soirées et ses fins de semaine! Cela faisait déjà un bout de temps que nous trouvions que la niche au-dessus de l’ordinateur dans le salon était vraiment un espace perdu. Nous avions déjà vu sur les photos de l’agent immobilier que dans certains appartements de notre immeuble, cette niche contenait des étagères, offrant un espace de rangement supplémentaire. Alors récemment, Stéphane a décidé que ç’en était assez! Il voulait des étagères. Comme j’insistais depuis longtemps pour qu’il me fabrique des petites cases en bois à fixer au mur à partir de bois de palette, il avait cédé et nous disposions donc de la matière première. En fait, le balcon est actuellement rempli de bois qui n’attend que de se faire poncer et assembler. Quelle aubaine! Il s’est donc attelé à la tâche un week-end, assisté de son aide de camp Capucine, notre invitée de l’été. Pendant une après-midi, ils ont coupé, poncé, percé, assemblé. Et voilà le résultat!

Pas pire, hein?
Parti sur cette lancée, on ne peut plus l’arrêter. J’ai donc enfin obtenu ce que je voulais. Enfin, un prototype, mais c’est en bonne voie. Il ne reste plus qu’à décider de l’endroit où l’installer, et de la méthode à adopter… et à en faire d’autres de taille et de forme différentes! 🙂

Et tant qu’on en était là, puisqu’on commençait à en avoir ras-le-bol de notre salon de jardin beaucoup trop encombrant pour notre balcon, on avait commencé à regarder pour en acheter un neuf. Mais en fouinant sur les petites annonces, j’ai trouvé exactement ce que nous voulions à Calgary. Il nous a suffi d’aller le chercher. On a donc récupéré d’occaz une table et deux chaises en très bon état, juste un coup de lasure à passer sur la table. Du coup, on en a profité pour donner une nouvelle jeunesse à notre banc, en attendant sa disparition très prochainement. Parce qu’avec tout le bois qu’on a récupéré on s’est dit (enfin, je me suis dit, j’ai transmis mon idée à Stéphane, et il n’a pas vraiment eu d’autre choix que d’accepter, hé hé) que ce serait vraiment génial de récupérer cette matière première pour fabriquer nous même deux tabourets pliants, qui s’ajouteront aux deux chaises déjà en notre possession. Donc au final, on aura un nouveau salon de jardin pliant, on gagnera donc de la place, et on pourra stocker ça en intérieur l’hiver. Le tout en partie fabriqué par nos soins (quelle fierté…), et sans encourager la vente/l’achat superflu de matériel et donc, la surconsommation. Alors moi, je dis : vive le recyclage!

Bon par contre, les tabourets ne sont encore qu’en projet, alors on vous montrera le résultat quand ce sera fait. En projet également, une table de nuit en palette, parce qu’on en a qu’une, et que l’autre côté du lit est jaloux. Je vous le dis, on ne l’arrête plus!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s