L’été touche à sa fin

Voici le mois de septembre, déjà. Les feuilles jaunissent, les jours raccourcissent, les touristes s’en vont… les amis aussi. Nos derniers visiteurs, Anna et Pierre, venus d’Espagne pour passer 10 jours chez nous, nous ont quittés samedi. Mais avant de nous quitter, bien sûr, ils sont arrivés. Et quel bonheur, quel plaisir de les revoir au bout de quatre ans. La dernière fois, nous nous étions retrouvés aux États-Unis et avions visité, entre autres, Yellowstone ensemble. Qui aurait pu dire, à l’époque, que nous nous reverrions si près de là quatre ans plus tard ? Certainement pas nous, mais c’est ainsi. Le hasard… Toujours est-il que nous avons été vraiment heureux de les accueillir chez nous, et de leur faire découvrir les Rocheuses, côté canadien. Au programme, retrouvailles, bons moments, bons repas, jolies promenades et fous rires. Bref, du bon temps passé ensemble. Tout cela sous un grand soleil, car la météo était avec nous ces derniers temps. Mais 10 jours, c’est court, et l’heure du départ est arrivée bien vite. En tout cas, merci à tous les deux d’être venus nous rendre visite. Nous espérons que vous en avez profité. Et on a bien hâte de vous revoir, d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique !!!

Le départ de nos derniers invités de l’été a concordé avec le dernier week-end estival. 30 degrés au mercure, il fallait en profiter. C’est donc ce que nous avons fait dimanche, en allant randonner un peu après Banff, au lac Bourgeau, et jusqu’au col Harvey. Et nous avons eu bien raison ! La marche valait vraiment la peine et méritait de grimper les 1 000 mètres de dénivelé. Le paysage et la vue une fois en haut étaient tous simplement exceptionnels, on se serait cru dans un autre monde. Cela nous a encore une fois montré que pour voir ce que nous sommes réellement venus chercher ici, c’est-à-dire l’immensité, le dépaysement, la grandeur, il faut s’éloigner un peu des chemins les plus faciles d’accès. Même si là, nous n’avons pas eu à nous éloigner beaucoup, le fait que le sentier monte un peu décourage, et sans être seuls non plus, nous avons vraiment pu apprécier tranquillement la beauté des lieux. Et dans ces cas-là, vraiment, c’est de la pure contemplation…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s