Et voilà le printemps

Avec ses températures douces, très douces, il est arrivé au bon moment pour nous permettre de passer un long week-end sous le soleil ! Voici donc le bilan de quatre jours dans les Rocheuses pour Pâques.
Nous pensions partir pour une dernière virée hivernale. Que nenni ! Nous nous étions pourtant préparés, le coffre était plein : les raquettes pour une petite rando, les ski et le snowboard pour une série de descentes à Panorama. C’est à peine si Kroutchouk a trouvé de la place à l’arrière tant nous en avions (et tant la voiture était petite – une chevrolet Sonic toute neuve, on n’a jamais eu un char aussi petit depuis qu’on est au Canada !).
Comme on vit sans télé, le chalet doit en avoir une et c’est toujours un plaisir de la regarder en famille.

Nous voilà donc partis pour Spillimacheen, BC (non, non, ce n’est pas une blague, on n’est pas allé en Belgique), entre Golden et Radium Hot Springs, le long du parc national de Kootenay. Nous avons emprunté la route que j’avais prise seule en septembre dernier avec Maman et Dada pour aller aux Paint pots, et à partir de là, ce fut la découverte jusqu’au lieu-dit où se trouvait notre chalet. Pas grand chose à dire malgré tout : le chalet était correct (sans plus, vraiment, mais ça l’a fait.
Et ils acceptaient les bêtes à poils), et pour le reste, c’est la montagne.

Nous sommes enthousiasmés par les paysages, mais on ne va pas vous le redire encore et encore. Les photos sont là pour ça. La surprise du week-end, par contre, ont été les températures. Entre 15 et 25 degrés pendant quatre jours, on n’avait pas vraiment prévu ça. Du coup, les raquettes sont restées dans la housse : plus de neige sur les sentiers de ce côté des Rocheuses. Et les skis aussi. Là, pour le coup, on aurait pu les sortir, nous sommes même allés jusqu’à la station. Mais on s’est dégonflé quand on a vu l’ambiance là-bas : c’était plutôt farniente en terrasse. Vu que nous avions pratiqué cela en début d’après-midi au bord du lac à Invermere, on s’est contenté de prendre un café et de rentrer tranquillement après.

Le lendemain, il a fait encore plus chaud, et on en a encore moins fait ! On a surtout beaucoup lu sur la terrasse en mangeant les chocolats que les cloches avaient apportés. Vers 15 h, on s’est quand même décidé. Programme du jour : petite rando à Radium et bain dans les sources d’eau chaude pour se récompenser.

Tout s’est déroulé comme prévu : les 6 km de marche ont été une belle surprise avec une descente au soleil dans un petit canyon très joli, puis la remontée vers les sources. Là, par contre, c’était exposé au nord, donc à l’ombre, et encore un peu glacé. Stéphane a fait une belle chute sur la patinoire : rien à faire pour l’empêcher, il n’y avait que de la glace partout, et rien pour se rattraper. Heureusement, plus de peur que de mal ! Nous sommes donc ensuite allés nous tremper dans les sources. Pour la petite histoire, après Yellowstone et l’Amérique du Sud, nous ne voulions pas aller à Radium Hot Springs, pas plus qu’à Banff Hot Springs ou à Miette Hot Springs, toutes dans les Rocheuses. Le côté hyper aménagé (et donc très cher) et rempli de monde ne nous donnait vraiment pas envie. Ce qui nous a fait changer d’avis ce week-end, c’est que c’était hors saison, et que du coup, on s’est dit qu’il y aurait sûrement moins de monde. Surtout en y allant en fin de journée après notre petite marche.

Conclusion : c’est hyper aménagé, et donc cher. Par contre, le côté positif, c’est que le service y est impeccable : maîtres nageurs-sauveteurs au cas où, location de maillots et de serviettes pour les gens qui, comme nous, n’avaient pas prévu d’aller faire trempette, vente de souvenirs Parcs Canada, etc. Et nous avions raison : hors saison et fin de journée, il n’y avait pas tant de monde que cela. Alors voilà, deux bassins : une piscine « froide » pour nager dans une eau à 29 degrés, et un bassin « chaud » pour se prélasser dans une eau à 39 degrés. Bon, ça sent un peu le chlore quand même, on ne peut pas leur en vouloir. Alors c’est sûr que pour le côté naturel, on repassera. Mais on a tout de même bien apprécié la baignade, et je ne dis pas qu’en habitant Canmore, nous n’irons pas de temps en temps aux sources de Banff. L’hiver, ça doit être bien agréable !
Ceci clôt notre dernier long week-end à Calgary. Le prochain, en mai, sera réservé au déménagement. Cela correspond également à notre retour de voyage il y a un an. Eh oui, à cette époque en 2012, nous revenions du Québec et nous installions pour de bon chez les cow-boys. Difficile à croire qu’autant de temps a déjà passé. Personnellement, les six mois de voyage m’ont semblé bien courts dans tout cela. Et un an après notre retour, nous voilà prêts encore une fois à tourner une page, celle de Calgary. La vraie vie que nous sommes venus chercher dans l’Ouest va pouvoir commencer. À nous les Rocheuses !!!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s