Yahooooooo !!!!!

C’est le cri de guerre du moment. Il retentit partout dans la ville. Eh oui, c’est la période du Stampede ! Alors, le Stampede, c’est quoi ? Il s’agit du plus grand événement extérieur au monde (eh non, ils ne doutent de rien, ici). C’est en fait un festival de cowboys qui dure 10 jours. Le principal événement de ce festival, ce sont les différents rodéos. Mais il y a aussi des courses de chariot, des spectacles en tout genre, des feux d’artifices, des ateliers culinaires, des petits déjeuners de pancakes tous les matins, bref, il y a de quoi faire.

Nous avons commencé vendredi par la parade : le défilé de tous les commanditaires du festival. Elle ouvre officiellement les festivités. Comme nos amis Clémentine, Manu et Zélie sont arrivés mercredi, c’était parfait pour aller découvrir cela avec eux. Nous avons donc admiré diverses fanfares et communautés défiler sous un soleil de plomb pendant deux heures ce vendredi. Et donc, oui, nous pouvons le confirmer, nous sommes bien chez les cowboys ! Verdict : à voir une fois pour l’expérience.

Dimanche, c’était le jour de la famille. Autrement dit, l’entrée du site du Stampede était gratuite pour tous ceux qui arrivaient avant 9 h. Nous avons donc décidé d’aller découvrir le festival ce jour-là. Bien sûr, et ce n’est pas étonnant, c’était bondé, donc ce n’était pas forcément l’idéal. Première impression plutôt étouffante. Le site est énorme, il y a du monde partout, les gens attendent dans tous les coins, nous ne savons pas trop où aller. En fait, la première chose à faire est d’aller acheter les billets pour les spectacles payants que nous voulons voir, dans notre cas, le rodéo. Il nous faut un certain temps pour comprendre où acheter les billets, et à quelle heure. Finalement, nous croyons bien ne pas pouvoir assister à ce fameux rodéo, car la vente ne commence qu’à 11 h (il est 9 h 30 lorsque nous découvrons cela) et qu’il y a déjà une queue pas croyable devant les guichets. Tout cela pour des places debout, les places assises étant déjà toutes prises (on les achète à l’avance sur Internet, mais elles sont beaucoup plus chères). Pour nous, c’est certain, pas question d’attendre 1 h 30 devant les guichets et de faire encore la queue après cela pour des billets. Nous décidons donc d’aller déjeuner. Oui, parce que normalement, nous devions profiter d’un petit déj’ sur place, mais là encore, il fallait faire la queue très tôt pour avoir des tickets, puis pour déjeuner. Nous, de toute façon, on est arrivé trop tard, il n’y avait plus de tickets. On crève la dalle, du coup, alors on se décide à aller faire la queue (encore…) dans un plus petit stand pour se prendre un café et des cookies/cinnamon buns. Pas mauvais, mais bon, on aurait préféré les pancakes…

L’autre choc du Stampede, c’est la fête foraine. Ce n’est que cela, en fait. Si l’on ne va pas voir les spectacles, il n’y a que des manèges, en quantité, et des stands de nourriture (grasse, on s’entend !). Du coup, ça perd un peu de son intérêt. La foire du trône, ce n’est pas vraiment ce que nous sommes venus chercher ici. Nous sommes donc un peu déçus. Nous choisissons de nous diriger vers le village indien, où il doit y avoir des représentations de danse traditionnelle. C’est un peu plus calme là-bas, et on se retrouve dans un village de tipis, que l’on peut visiter, pour ceux qui sont ouverts. Il y a des démonstrations de cuisson de la viande, cela ressemble pas mal à ce que nous avions vu lors du pow-wow de Wendake. Nous regardons ensuite un peu les danses, mais n’attendons pas la fin car nous avons vraiment faim, maintenant, il est plus de 14 h. En allant chercher à manger (Hummmm, le bon hot-dog. Hummmm, les bonnes frites.), nous passons devant les guérites de vente de billets, qui sont maintenant vides. Bien sûr, le rodéo a déjà commencé. Mais il s’agit en fait de compétitions, donc de plusieurs catégories. Et le spectacle dure 3 h en tout. Nous tentons donc notre chance et allons voir s’il reste des billets : eh oui ! Nous pourrons donc tout de même voir le rodéo. Et c’est assez impressionnant. Enfin, c’est surtout l’ambiance qui est bizarre. Nous ne sommes pas habitués à cela. En plus, nous ne comprenons pas tout, nous ne nous sommes pas renseignés sur les règles de chaque catégorie avant. Finalement, nous verrons une compétition de domptage de cheval sans selle, de domptage de taureau, d’immobilisation de veau, et une course de vitesse à cheval. C’est tout de même impressionnant. On aime ou on n’aime pas, mais il faut aller le voir une fois pour savoir. Ce qui est sûr, c’est que c’est le seul endroit de tout le site où nous avons ressenti un semblant d’ambiance far west. On vous laisse regarder les photos et vidéos pour juger par vous-même !
http://www.calgarystampede.com/

Pour conclure, nous avons été contents de découvrir le Stampede, encore plus contents de le voir avec des copains. Personnellement, je reste un peu sur ma faim. Il y a plusieurs spectacles que j’aurais aimé voir, qui sont gratuits, mais pour lesquels il fallait faire la queue pour obtenir des billets. Seulement, lorsqu’on fait la queue pour un spectacle, difficile de se couper en deux pour aller en voir d’autres ou chercher les billets d’un troisième. Cela donne quand même l’impression que c’est fait pour que l’on revienne un autre jour, payant celui-là, bien entendu. Du coup, on ne sait pas encore si nous aurons le courage d’y retourner avant dimanche.

Clem et Manu sont repartis aujourd’hui pour de nouvelles aventures vers les Rocheuses. Nous devrions les rejoindre d’ici une quinzaine de jours. C’était vraiment super de vous avoir eu avec nous, les amis ! On a hâte de vous retrouver bientôt. En attendant, bonne route !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s