Nous quittons Trujillo

Que s’est-il passé depuis notre dernier message ?
Après que Mélanie eut passé sa tomographie, nous avons glandé une bonne partie de la journée. Nous avons récupéré les photos à 14h00 et nous avons attendu le deuxième RDV avec le neurologue. Ce dernier nous a indiqué que tout paraissait normal mais qu’il ne fallait pas arrêter les examens là. À notre retour, Mélanie devra passer un IRM. En attendant, elle a un traitement anti-convulsif à titre préventif. Cela a clôturé notre journée du 24.

Le 25, nous quittons Trujillo ! Enfin !
Cependant, il nous faut passer la journée avant de prendre notre bus de nuit. Nous décidons donc d’aller visiter les ruines de Chan-Chan et le village côtier de Huanchaco. Chan-Chan était une cité pré-inca, capitale du Royaume de Chimor. Il est dit que plus de 60 000 Chimu habitaient la ville de Chan-Chan, c’est dire si la civilisation Chimu fut importante (de 1000 à 1470, date à laquelle ils furent vaincus puis assimilés par les Incas). La cité est faite d’adobe, un matériau fragile. Il ne reste pratiquement plus rien de cette cité, et seule une partie du palais royal se visite. En entrant dans le palais, on a une impression de grandeur. Les murs de la forteresse, les places sont immenses. Comme Tiahuanaco, il faut faire preuve de beaucoup d’imagination pour se représenter le tout. Heureusement, des images et des reconstitutions miniatures nous permettent de visualiser ce que nous visitons.

Plus d’informations sur la civilisation Chimú :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chimú
http://www.naya.org.ar/peru/chanchan.htm

Après la visite, nous nous rendons à Huanchaco, petit village de pêcheur sur la côte Pacifique. C’est aussi un lieu de rendez-vous pour les surfers. Le Pacifique n’est pas si froid ici, on y entre facilement malgré la différence de température. Une fois secs, nous allons nous promener dans le village et nous allons goûter le ceviche, le plat typique de la côte péruvienne. Un régal !

Ceviche mixto (poisson et fruits de mer)

Ceviche simple (poisson)
Voici la recette pour 8 personnes :
– 1,5 kg de poisson de mer à chair ferme mais fine (daurade, bar, ombrine),
– 500 g de patates douces,
– 4 épis de maïs jaune,
– 1 laitue bien pommée,
– 2 gros oignons,
– 2 piments rouges frais,
– 5 citrons,
– 3 oranges amères,
– 1 c à soupe de piment rouge en poudre,
– sel,
– poivre.

On nettoie le poisson, on le vide et on le pèle, puis on détaille la chair en dés, on la place dans un saladier avec de l’eau bien froide et un peu salée, on les laisse reposer une heure.
On égoutte le poisson que l’on rince et essuie, et on le réserve dans un saladier.
On épluche les oignons, et on les découpe en tranches fines, en séparant les anneaux.
On passe les piments sous l’eau pour retirer leurs queues, on les épépine et on les découpe en petites lanières.
On met les légumes dans un saladier, et on verse le piment en poudre, on assaisonne en remuant.
On presse les fruits, et on ajoute les jus de citron et orange au poisson, que l’on fait mariner 3 h.
On nettoie les patates douces, on les fait cuire dans de l’eau froide que l’on porte à ébullition, on fait cuire une demie heure à petits frémissements.
On nettoie le maïs, et on le découpe en tronçons de 3 cm, on les fait cuire comme les patates douces, 20 minutes.
On dépose des feuilles de salade dans un plat, et on dépose le maïs, les patates et le poisson.

De retour à Trujillo vers 15 h nous prenons nos sacs laissés à l’auberge et nous dirigeons vers le terminal. Départ pour Chachapoyas à 16 h 45.
14 heures de bus plus tard… On a les pieds et les chevilles gonflés, il faisait très chaud dans le bus.
Nous arrivons donc à notre destination finale, Chachapoyas, aujourd’hui, à 7 h. Il nous faut peu de temps pour trouver une auberge, le village est petit. Nous choisissons l’Hostal Plaza, sur la place d’armes. Le prix est abordable pour une chambre avec salle de bains privée. Nous déposons nos affaires, nous lavons (de temps en temps, ça fait pas de mal) et allons ensuite à la recherche d’informations sur les excursions que nous souhaitons faire : la forteresse de Kuelap et la cascade de Gotca. Une fois les informations réunies, nous passons le reste de la journée à découvrir le village, très calme ; c’est dimanche.

Donc, nous partons demain pour la cascade de Gotca et irons visiter la forteresse dans deux jours.

That’s all, folks !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s