Muela del Diablo

Aujourd’hui, c’est un grand jour ! Je vais monter sur un cheval, un bourrin, un bidet, un canasson… Tout arrive ! La dernière fois que j’ai posé le cul sur une selle, je devais avoir 8 ans et d’après mes souvenirs, cela ne fût pas une réussite. Mais comme on dit, il faut savoir passer au dessus de ses peurs ! 😉
Bref, nous partons donc de bon matin pour la Zona Sur (zone sud) de La Paz, où se trouve le centre équestre.

Là bas, notre guide, Angel, nous présente nos montures. Mélanie chevauchera Missi et moi, je chevaucherai Seniza (cendres). Nous partons donc à dos de cheval vers la Muela del Diablo. J’expliquerai plus bas ce qu’est la Muela del Diablo. Il faut monter pour atteindre ce lieu et, dès les premiers mètres de la montée, mon cheval, Seniza, refuse catégoriquement de grimper… J’ai beau secouer les rennes, frapper des talons, gesticuler sur ma selle, chanter en espagnol, rien n’y fait. Je passerai donc le reste de la randonnée sur un cheval têtu comme un âne, se faisant tirer par le cheval de notre guide. Au bout d’une petite heure de montée, nous arrivons à proximité de la Muela del Diablo.

La Muela del Diablo (molaire du diable) est un pic rocheux situé au sud de La Paz. Perché à 3825 m d’altitude, ce pic d’environ 300 mètres de hauteur fait l’objet de diverses légendes. À cet endroit, anges et démons se seraient livrés bataille, cette dent abriterait des gobelins et les personnes qui la visitent seraient par la suite habités par le diable.

Sûrement, des rituels y sont pratiqués depuis des années, voire des siècles. À notre arrivée, tout est sous les nuages. Il faudra donc une bonne et longue pause pour que le ciel se dégage. En attendant, nous profitons de la vue sur la Paz et discutons de choses et d’autres avec Angel qui est cubain.

Après cette pause, nous continuons notre randonnée dans les hauteurs et redescendons enfin au centre équestre. Sans grande surprise, mon cheval n’a pas eu de mal à descendre pour retourner brouter du foin dans son box.
Nous passons le reste de la journée à flâner en ville. Demain, nous allons à Tiahuanaco visiter un site archéologique pré-colombien.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s