Mont Chacaltaya et Valle de la Luna

Grosse journée aujourd’hui : nous montons à 5 400 m d’altitude, sur le mont Chacaltaya (qui veut dire pont froid en aymara). Départ à 9 h pour 2 h de trajet, Nous passons par El Alto, la ville voisine de La Paz, sur l’altiplano, que nous avions déjà un peu visitée lors de notre excursion à pied. La route est plus que chaotique, on est secoués dans tous les sens. D’autant plus que nous sommes dans un minibus chargé à bloc, nous sommes assis sur les strapontins !

La route est tout simplement magnifique ! Nous découvrons des montagnes et des lagunes à chaque virage, et il fait de plus en plus froid. Nous arrivons en haut vers 11 h : la plus haute station de ski du monde, à 5 300 m d’altitude. Elle n’est plus en fonction, puisque le glacier sur lequel on pouvait skier, sur la plus haute piste du monde, et la plus pentue aussi, a complètement fondu en 2009. Mais la station n’est plus en service depuis plus de 10 ans. Par contre, à proximité se trouve un laboratoire de recherches. Des scientifiques brésiliens et français y passent leurs journées à faire des relevés et étudier les pluies de poussière cosmique. Les quoi ?? Ben oui, on n’y connaît rien non plus, alors on a cherché. Et voilà : on n’a rien trouvé. Enfin si, il y a plein de trucs, mais c’est trop compliqué pour nous.
http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=NEWSLINK_FR_C&RCN=26089&ACTION=D

Avis aux amateurs. En tout cas, nous, on a bien du mal à respirer. On peut monter sur la crête jusqu’au point le plus haut, le départ de l’ancienne piste de ski, à 5 421 m. Nous, on choisit de s’arrêter à 5 408 m d’altitude. La vue est tout simplement exceptionnelle. Monter plus haut nous aurait amenés dans les nuages, donc pas grand intérêt, si ce n’est de se fatiguer vraiment beaucoup… et la performance. Tant pis, on est bien contents à 5 400 m, nous !

Après avoir bien profité de la vue sur le mont Huyana Potosi (6 088 m d’altitude), des paysages alentours, de notre sandwich préparé avec soin le matin avec les produits du marché, nous redescendons sur un chemin encore plus chaotique qu’à l’aller jusque la valle de la Luna. Nous y arrivons vers 15 h et nous y promenons pendant une petite heure. Il s’agit de formations de sable et d’autres minéraux, sculptées par le vent et l’eau. Cela ressemble un peu à la quebrada de Cafayate et à la valle de la Luna de San Pedro de Atacama, mais en plus petit.

Une fois la visite terminée, le guide nous redépose au centre-ville de La Paz. Nous profitons de l’occasion pour aller faire un peu de shopping d’artisanat local, la première fois depuis notre départ, on s’est lâché !

Et Stéphane a ENFIN accepté de se racheter des sandales, les siennes ayant définitivement rendu l’âme hier soir. Nous rentrons donc chargés et contents, prêts pour notre petite journée d’équitation demain !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s