Promenade et rechute

Pas de grande évolution de notre côté. Enfin si, en nous levant ce matin, nous allions un peu mieux. Nous avons donc caressé l’espoir de pouvoir, enfin, visiter la ville. Et il y a eu du mieux, en effet. Nous nous sommes promenés toute la matinée. Juste assez pour nous apercevoir que tous nos plans pour la jungle tombaient à l’eau les uns après les autres : l’agence que nous avions contactée hier n’est joignable que par téléphone (vu le prix de l’excursion, on trouve ça un peu léger…) et notre plan B, Madid Travel, ne fonctionne pas en ce moment en raison des fortes pluies. Ce n’est donc sûrement pas la période idéale pour aller à Rurrenabaque, mais tant pis, nous, on veut y aller quand même. On va donc trouver un plan C… Nous avons ensuite fait un arrêt resto vers 13 h, on avait faim. Et là, Stéphane a fait une rechute. Nous rentrons donc à l’auberge. Nous aurons quand même réussi à nous promener dans les rues de l’immense marché de La Paz : c’est impressionnant, c’est le chaos total. Nous serons également rentrés dans l’Église de San Francisco, impressionnante par ses dorures. Et nous aurons réussi à pousser un peu plus loin sur l’avenue Santa Cruz.

Y a du mieux 😛 Demain, nous avons réservé une excursion avec une agence qui se spécialise dans les visites de la ville à pied. Voilà notre chance de tout boucler en 4 h et d’avoir un aperçu de tous les quartiers… en espérant que nos intestins supportent !

Pour ce qui est du reste de la journée, nous réfléchissons à la suite de notre programme et choisissons de prendre un billet d’avion pour Rurrenabaque mercredi, en espérant que d’ici là, nous serons tous les deux remis. Une fois sur place, nous aviserons. Il y a tant d’agences qui organisent des excursions sur place que nous décidons d’arrêter de chercher ici. Nous partons donc dans deux jours pour la jungle, pour une durée indéterminée. Tout ce que nous savons, c’est que nous voulons arriver le 1er février à Puno, au Pérou, pour le carnaval, et que nous avons un passage obligé à faire à Copacabana en route. Pour le reste, on avisera.

En attendant, nous profitons quotidiennement, avec plus ou moins de plaisir selon les jours, il faut l’avouer, du petit déj’ (pancakes maison…) et de notre verre de bière brassée à l’auberge offert. Pas mauvaise, il faut le dire, pour une bière sud-américaine. Dommage qu’on ne puisse l’apprécier pleinement !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s