De Tucumán à Tafi Del Valle

La nuit dans le bus n’a pas été des plus reposantes. Nous sommes contents d’arriver à Tucumán à 5 h 45 du matin. Une fois sur place, nous réfléchissons rapidement et décidons de prendre le premier bus pour Tafí del Valle, à 6 h. La route est censée être spectaculaire. Malheureusement, nous sommes tellement fatigués que nous n’en profitons pas.

En arrivant à destination à 8 h, nous nous ruons au café du terminal pour un petit déjeuner, et surtout un bon expresso. Nous nous mettons ensuite en quête de l’office de tourisme et d’un lieu pour dormir. Après avoir essayé tous les lieux où nous pouvions camper, nous terminons dans l’auberge de jeunesse la plus éloignée du centre-ville, mais la seule munie d’Internet. Nous camperons donc dans le jardin. Une fois installés, nous prenons une douche et allons nous promener dans le centre, histoire de manger un bout et de faire quelques courses.

Au menu, empanadas pour Stéphane, tamal pour moi.
Le tamal : une purée de maïs à laquelle on mélange de la viande, du raisin et de l’œuf dur, le tout cuit à la vapeur enroulé dans des feuille de maïs pliées. C’est très bon. Nous allons ensuite prendre le dessert à la casa de té de l’estancia située dans le village. On a un peu exagéré sur le dessert, cela nous a coûté plus cher que notre repas. La tarte au citron de Stéphane est un délice. Mon gâteau au chocolat et au dulce de leche est un peu écoeurant, par contre. Dommage. Mauvais choix.

Nous allons ensuite faire quelques courses, et on nous annonce une tempête pour ce soir. Effectivement, le ciel est couvert et on ne voit plus du tout les montagnes. On ne peut pas vraiment profiter du paysage. Il ne faut pas longtemps pour que la pluie commence à tomber. Nous achetons du fromage local, réputé car il est encore fait selon la recette jésuite, du jambon, et des légumes. Ce soir, c’est ratatouille. Le petit plaisir du soir : trois bières brassées ici : une brune, une blonde et une rousse.

Nous rentrons ensuite sous la pluie, qui ne se calme pas, au contraire. Finalement, nous passons la soirée à faire des recherches pour préparer la suite du voyage, et il est vite 22 h. Les bières de microbrasserie sont très bonnes, elles ressemblent plus à ce que nous avons l’habitude de boire au Québec. Par contre, pour la ratatouille, on verra demain. Nous avions trop mangé ce midi, et trop tard. Du coup, on saute le repas.
Nous allons nous coucher à 23 h 30, sous une pluie battante, un peu déçus de ce changement de climat. Il n’est pas évident de prévoir des activités extérieures sous ce temps, et la vue est complètement bouchée. Espérons qu’il fera meilleur demain.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s