Talampaya, Part I

À 7 h, nous sommes à la porte du camping et attendons notre chauffeur. Il ne tarde pas à arriver, et nous partons pour un peu moins de 2 h de route. Le trajet se fait sans encombre, si ce n’est que nous découvrons que l’écran de l’ordinateur a pris un coup. Il fonctionne toujours, mais il y a comme un éclat et une énorme fissure au travers. Dégoûtés.

À 9 h, nous sommes au parc Talampaya et allons nous renseigner pour les randonnées pédestres. Problème : nous n’avons pas de véhicule. Il faut donc payer un transfert jusqu’au lieu de départ des sentiers, à 13 km de l’entrée du parc. Ça coûte 40 pesos. Plus 70 pour la rando de 2 h, nous trouvons que ça fait un peu cher pour aller marcher sous un soleil de plomb. Du coup, on se tourne plutôt vers les excursions traditionnelles, en bus. Là encore, c’est vraiment cher, mais on le savait. Et c’est pour une excursion de 2 h 30 au moins dans le canyon. Nous, ce qu’on veut, c’est faire l’excursion en fin de journée pour avoir la lumière du soir. Selon le papier affiché à l’entrée, la dernière excursion est à 17 h, nous avons donc largement le temps. Nous décidons donc d’aller planter les tentes tranquillement, et de revenir plus tard. Vers 15 h, nous décidons d’aller réserver notre excursion. Re-problème : la dernière excursion en 4×4 vient de partir, à 14 h 30. Il ne reste qu’une excursion en minibus, à 15 h 15… Nous ne voulons vraiment pas partir si tôt, il fait vraiment trop chaud et la lumière ne nous plaît pas, alors nous demandons à faire l’excursion de 17 h, qui est en fait un excursion gratuite jusqu’aux portes du canyon. Mais là encore, ça a l’air de poser problème. Le vendeur ne comprend pas pourquoi on veut aller à l’entrée du canyon ce soir puisque nous allons y aller demain avec le tour traditionnel.
Finalement, il est bien obligé d’accepter et nous partons à 17 h pour un petit tour d’une demi-heure. En chemin, nous croisons quelques guanacos et un mara (le lièvre de Patagonie). L’entrée du canyon est vraiment jolie. Nous nous trouvons sous une paroi rocheuse de couleur rouge de 150 m de haut, c’est magnifique. Nous ne regrettons pas d’avoir insisté, et cela nous donne encore plus envie de faire l’excursion de demain.

Nous rentrons contents, mais un peu frustrés de savoir qu’on ne pourra pas aller jusqu’au bout du canyon (il a plu il y a quelques jours et ils ferment la partie la plus étroite pendant 15 jours après les pluies d’été pour des raisons de sécurité), de ne pas avoir pu marcher, d’avoir eu autant de mal à obtenir les renseignements, d’avoir dû insister autant pour faire une excursion offerte et promue par le parc. Mais nous avons également hâte d’aller voir ce que ça donne demain. En attendant, nous nous préparons notre repas au camping. La température a commencé à baisser un peu, il est 20 h. Il fait 27 degrés. Et nous finissons la soirée en regardant un superbe ciel étoilé. L’absence de pollution lumineuse nous permet de voir un nombre incalculable d’étoiles, c’est tout simplement magnifique.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s