Chiloé

Nous nous levons à 9 h après une bonne nuit, et allons profiter du copieux petit déjeuner offert par notre hôtesse. Cela faisait longtemps que nous n’en avions pas eu un aussi fourni, nous en profitons ! On a vidé la corbeille de pain et fini le beurre et la confiture du voisin. Ah, bonne nouvelle, il ne pleut plus ! Nous allons pouvoir organiser notre journée. Au programme, visite de la ville, des palafitos et des églises en bois, la marque de l’île. Nous voilà donc partis vers 10 h et faisons le tour de la municipalité, assez rapidement. Ce n’est pas très grand. Nous faisons un petit arrêt au marché local pour acheter de quoi pique-niquer : du fromage fermier, bien vieux (ça va nous changer du gouda sans goût), des fruits et légumes cultivés dans le coin (ça change) et des espèces d’empanadas, en fait des pains de pommes de terre fourrés au poulet (un peu gras, mais miam).

Une fois ce petit tour terminé, il est 12 h 30 et nous n’avons plus rien à faire. Nous décidons donc de prendre de l’avance sur le programme de demain et de nous rendre sur l’île Quinchao voisine et dans les villages du coin, histoire de voir à quoi ça ressemble. Il paraît que ce sont de très jolis villages, avec de belles églises en bois.

Nous allons donc à la gare routière. Le collectivo part à 13 h, c’est parfait. Nous embarquons pour Achao, le village le plus éloigné de l’île, où se trouve la plus ancienne église de Chiloé. Elle date de 1740 et fut construite par les jésuites. Nous avons de la chance, elle est ouverte. Malheureusement, la place sur laquelle elle se trouve est en travaux, ce qui ne la met pas en valeur. Mais l’intérieur est vraiment très joli, tout en bois peint, c’est du boulot ! Nous faisons ensuite un tour rapide du village, avec sa feria (marché) artisanale. Les gens tricotent beaucoup par ici, et ils vendent des quantités astronomiques de ponchos, de chaussettes, de chaussons et de poupées en tricot. Notre petit tour terminé, nous reprenons le bus pour le village de Curaco de Vélez, à une quinzaine de kilomètres. Là-bas, nous sommes un peu déçus car il n’y a pas énormément de choses à voir. Le guide fait les louanges de ce village, mais cela doit être en saison, parce que là, c’est plutôt mort. C’est bien aménagé, les maisons sont jolies, mais tout est fermé. Même l’église est verrouillée, nous n’aurons pas la chance d’y entrer. Et aucun signe des soi-disant 8 moulins à eau du village (bon, on n’a peut-être pas trop cherché, mais quand même, un peu d’indications ne ferait pas de mal). Nous poursuivons notre route vers Dalcahue, le village le plus près de Castro, par lequel nous sommes passés à l’aller. Et là, c’est encore pire, il y a encore moins à y faire. L’église est elle aussi fermée, la feria est plutôt inanimée, et il commence à pleuvoir. Nous choisissons de ne pas nous attarder et reprenons le bus de retour. Il est encore bien tôt, nous pourrons donc aller nous renseigner au bureau du CONAF et décider si nous allons au Parque Nacional Chiloé demain, ou si nous reprenons notre route vers le nord.

Le bureau du parc ne nous est pas d’une grande aide, nous aurions dû nous en douter. La dame ne fait que nous donner une carte indiquant les sentiers et les distances. À nous d’imaginer ce qu’il y a à voir là-bas. Le prix d’entrée au parc et celui du transport pour s’y rendre nous découragent. D’autant que la météo ne devrait pas être terrible encore demain. Nous partirons donc pour Puerto Montt demain matin. Inutile de s’attarder plus longtemps ici.

En conclusion, l’île de Chiloé est très jolie avec ses verts bocages et son genêt. On se croirait tantôt en Normandie, tantôt en Irlande, pluie et vaches incluses. Les gens ici vivent de la pêche et de l’agriculture, c’est tout à fait différent de ce que nous avons vu du Chili jusqu’ici.

Nous ne regrettons pas d’être passés par ici, mais nous allons à présent essayer de retrouver un climat plus clément !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s