Puerto Madryn, c’est fini

Aujourd’hui, petite grasse mat’. Nous nous levons vers 9 h. Nous avons le temps, notre bus part à 17 h pour Rio Gallegos. De là, nous voulons essayer le stop pour nous rendre à Ushuaïa. La route est très fréquentée, ça ne devrait pas être trop compliqué. On espère avoir de la chance.

En attendant, on remballe. Le temps est menaçant et il y a un sacré vent. Ah mais oui, parce qu’on a oublié de vous dire : nous sommes en Patagonie ! Le vent, il va falloir s’y habituer. Nous avons d’ailleurs un petit peu de pluie, la première fois depuis São Paulo. Mais ça ne dure pas. Nous déjeunons tranquillement une fois tout remballé et nous rendons à la gare routière. Un dernier petit tour sur la plage et la jetée, juste pour nous permettre de voir une baleine sauter au loin. Franchement, nous aurons été comblés ! Puis, nous attendons notre bus, qui a 1 h de retard. C’est la première fois que cela nous arrive depuis le début du voyage. Enfin, il arrive, et nous embarquons dans un bus… pourri. Enfin, pas pourri au sens Greyhound du terme, on a quand même de la place pour les jambes, mais bon, franchement, pas terrible. C’est le pire qu’on ait eu depuis notre arrivée. En même temps, on a choisi le moins cher, semi-cama seulement, sans service à bord, pas de couverture ni d’oreiller. On sent la différence. On la sent tellement que je vais devoir changer de place pour la nuit : mon siège ne s’incline plus…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s