Colonia Del Sacramento, Uruguay

Bon anniversaire Maman ! Désolée pour la carte virtuelle un peu ratée, on a fait avec les moyens du bord… En tout cas, on pense à toi et on t’embrasse.

Après un bon petit déjeuner à l’auberge (un peu déçus quand même, on n’a pas eu de dulce de leche, le lait caramélisé, une spécialité du coin qui se déguste tartiné sur du pain), nous voilà partis pour Colonia. Il est 9 h 30. 2 h 30 de route et nous serons arrivés. Ça change, les petits trajets. On a fait un peu de sport ce matin en allant à la gare à pied. 3 km et demi, on a perdu un peu de poids avec nos sacs sur le dos. Mais surtout, on a économisé l’équivalent d’1 dollar canadien. Youhou !! Ça ne compense pas les 4 dollars que nous nous sommes faits voler hier au resto (on nous a facturé 80 pesos pour les couverts, c’est-à-dire le pain, etc., qu’on n’a pas mangé exprès mais qui, selon le serveur, sont facturés à tous. Du coup, on a piqué tout le pain, ça nous servira pour les sandwiches, hé hé. Je tiens à préciser que l’idée était de Stéphane !), mais c’est un début. La super bonne surprise du jour, c’est qu’on a le wi-fi dans le bus. Et ça, franchement, c’est la classe ! Viva COT !
On a réservé ce matin le ferry pour la traversée Colonia – Buenos Aires demain, et on a trouvé un super couple de couchsurfers qui nous héberge de mercredi à lundi matin. On verra si on cherche quelqu’un d’autre pour une autre nuit ou si on quitte Buenos Aires lundi. En attendant, il fait beau. Alors on va profiter de la journée !

Colonia del Sacramento est un vrai bijou. Tout le monde le dit, et c’est vrai. Cela doit être assez horrible l’été avec tous les touristes, mais nous sommes là au moment idéal. Il fait beau, pas trop froid, les arbres bourgeonnent et quelle tranquilité ! Le quartier historique, el barrio histórico, est vraiment joli. Par contre, c’est tout petit, et nous avons vite fait le tour de toutes les rues et ruelles. Nous y retournons ce soir pour profiter de l’éclairage. On essaiera de faire des clichés pas trop moches, mais sans le pied, ça risque d’être un peu difficile. On fera de notre mieux.

Alors après un repas fait maison (salade de pâtes, saucisson d’ici, pain volé au resto et en dessert, une bonne Danette au dulce de leche), on y va. Et voilà le résultat.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s