Sur la route de Montevideo, Uruguay

La nuit s’est bien passée, c’était assez confortable, et on n’a pas eu froid. Enfin, moi, j’ai bien dormi. Nous arrivons à Concordia (Argentine) comme prévu vers 6 h 30, soit en fait à 7 h 30. Et là, voilà la surprise du jour (nous avons pris l’habitude d’avoir une surprise pas trop agréable tous les jours…) : pas de transports en commun jusqu’à la frontière uruguayenne le dimanche, il faut prendre un taxi. Super. On avait changé de plan pour arriver à Concordia au lieu de Colón exprès pour ne pas avoir à prendre un taxi… Tant pis. Mais un peu de chance dans notre malheur, une autre personne se rend à la frontière. Il s’agit d’Edgardo, un Uruguayen. Au moins, nous partageons le taxi. Et nous devons avoir une bonne tête, il nous offre la taxe de péage que nous devions partager aussi. Bon, finalement, ça nous coûte quand même environ 20 dollars pour nous rendre à Salto et trouver une correspondance pour Montevideo, mais au moins, on n’a pas eu à payer ça tous seuls. Et Edgardo est bien sympa, il nous offre le café en arrivant. Il ne semblait pas avoir envie d’attendre son bus tout seul jusque 15 h (le nôtre part à 12 h 30). Du coup, il reste avec nous jusqu’à notre départ. Ça nous fait pratiquer l’espagnol.

Entre-temps, nous tentons de trouver un accès Internet. Pas évident. Il n’y a pas de wi-fi à tous les coins de rue ici, et on est dimanche, c’est encore pire. Tout est fermé ou ouvre à 10 h. dans la bagarre, on a perdu 1 h. Nous avons avancé notre montre d’1 h en arrivant en Uruguay. Donc, il nous faut Internet. Nous trouvons un resto qui vient d’ouvrir et qui a un accès wi-fi. Malheureusement, nous n’avons aucune réponse des 3 demandes de couchsurfing que nous avons faites ces derniers jours. Personne ne semble vouloir nous héberger à Montevideo. Il faut cependant que ne sachions où aller ce soir en arrivant, alors on réserve 2 nuits en auberge de jeunesse. 60 dollars canadiens les 2 nuits à 2 en dortoir, c’est pas la panacée, mais au moins, on aura un vrai lit, le petit déj’ inclus, de quoi faire une lessive (très très urgent…) et une douche (encore plus urgent). Par conte, ce soir, on se met direct à la recherche d’un canapé pour Colonia del Sacramento, notre prochaine étape, le 18, et Buenos Aires, à partir du 19 ou du 20. Les auberges de jeunesses vont vite nous revenir trop cher sinon…
Sinon, les premières impressions de l’Uruguay. Ça a l’air sympa. C’est super propre et organisé. Ça change du Brésil, et même de ce qu’on a vu de l’Argentine pour l’instant. En tout cas, la gare routière de Salto est nickel (et les bus sont hyper classe, mieux que ce qu’on a eu la nuit dernière). Mais elle se trouve dans un centre commercial, en même temps. Donc ils n’ont pas bien le choix. Les gens boivent tous du maté. Ils sont tous avec leur thermos. Encore plus qu’en Argentine. Les paysages sur la route changent pas mal aussi. C’est beaucoup plus vert, moins désertique.

Ça semble très agricole, on dirait même la Picardie, dis donc ! On a vu des orangeraies, des vignobles (il faut qu’on goûte ça, il paraît que le vin uruguayen est un délice). Edgardo nous a dit qu’on produisait beaucoup d’agrumes ici. On voit pas mal de bétail aussi. La région de Salto semble assez touristique en raison des thermes. Nous croisons pas mal de complexes thermaux sur la route. Ah oui, on a aussi vu nos premiers gauchos. Il paraît qu’on ne doit plus dire gaucho, car le terme ne veut plus rien dire, mais paysans (campesinos). En tout cas, leurs vêtements sont super beaux. Ils ont vraiment la classe avec le chapeau plat, les bottes et la ceinture tissée (à vérifier pour ça, je ne suis pas certaine). Et on a de nouveau changé d’heure. On perd 1 h, c’est la même heure qu’au Brésil. Du coup, c’est mieux, le soleil se couche à 20 h 01 (merci la super montre bionique de Stéphane !). C’est mieux.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s