São Paulo

Du samedi 8 au lundi 10 octobre

São Paulo est immense. On profite de la vue depuis l’appart de Patricia et Georges. C’est très impressionnant. La nuit, tout est éclairé. La circulation ne s’arrête jamais.

Nous nous trouvons à côté du second plus grand parc de la ville : Ibirapuera (Anne, pour info, il fait un peu moins de 2 km2. Le Stanley Park gagne toujours…). Il fait super beau et chaud (35 degrés) et après une matinée tranquille, nous décidons d’aller nous y promener. Il y a un monde fou dans ce havre de verdure où les familles se ruent le week-end. Les arbres sont magnifiques. Nous sommes émerveillés devant la végétation tropicale.

Au bout d’une heure et demi, nous décidons de rentrer. Le temps s’est assombri et il a commencé à pleuvoir. À peine rentrés, c’est le déluge : la première pluie tropicale de l’été. Ça tombe fort !!!
Le lundi, nous allons visiter rapidement la ville. Pas beaucoup de photos de São Paulo, pour deux raisons : il n’y a pas grand-chose à photographier, et la sécurité dans le centre-ville semble plutôt précaire. Nous ne tentons donc pas le diable et laissons l’appareil à l’appartement. Et effectivement, nous n’aurions pas pris beaucoup de clichés. Le centre est plutôt délabré, il y a peu à voir. Nous voulions aller en haut de l’édifice Banespa, censé offrir une vue grandiose de la ville. Après avoir cherché un peu (même les policiers ne connaissent pas le bâtiment qui se trouve à 150 m de là où ils sont postés, mais ils nous indiquent quand même une direction… opposée), nous nous rendons compte qu’il s’agit du bâtiment de la Banque de São Paulo. Manque de bol, toutes les banques sont en grève en ce moment, nous ne pouvons donc pas monter. Tant pis. Nous nous dirigeons vers le marché municipal. C’est un grand marché couvert, plutôt bien achalandé. Nous allons ensuite sur l’avenue Paulista, considérée par les Paulistas (habitants de São Paulo) comme les Champs-Élysées d’ici. Bon, pas vraiment. Mais c’est une grosse artère de la ville. Direction rue Oscar Freire, où les magasins de luxe se succèdent. Nous repartons enfin tranquillement, et dégustons en route un jus (et oui, nous sommes devenus aficionados) : açai pour Stéphane, melon pour moi. Le tout accompagné d’une spécialité locale : le pão de queijo (petit pain au fromage). Miam miam !

Nous partons demain pour Foz do Iguaçu. Nous avons finalement décidé de rester une journée de plus à São Paulo, avec Patricia, Georges, et le petit Gabriel. Nous embarquerons donc à 16 h pour 16 h de trajet en bus. Arrivée prévue à 8 h du matin mercredi, si tout se passe bien. Espérons que les prévisions météorologiques vont changer, car 90 mm de pluie sont annoncés aux chutes mercredi… Cela ruinerait un peu tous nos plans. On vous racontera 😛

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s